Taille des rosiers, bientôt à vos sécateurs

En cette fin de mois de février, nous pouvons déjà penser à la taille de nos  rosiers, surtout si le temps clément le permet (pas naturellement comme dans le nord où il continue de faire un froid de canard  !).

Préparer le terrain

La première chose à faire est de préparer le terrain de la taille. On aura pris soin en automne de couper les roses fanées, les bourgeons et feuilles morts, bref, d’avoir nettoyé les rosiers de leurs dernières floraisons.

Ensuite, en cette période transitoire, on peut déjà préparer les rosiers à la taille de printemps en coupant toutes les branches mortes, les branches gelées, qui étouffent nos rosiers. On choisira les plus beaux rameaux, jeunes de préférence à mettre en valeur.

Vers mi mars, début avril, on pourra attaquer la taille des rosiers : une taille en biseau au sécateur, bien nette, dirigée vers l’extérieur, à un bon centimètre d’un bourgeon ou oeil.

Pour les branches fortes, laisser plusieurs yeux avant la taille, pour les rameaux faibles, taillez court (deux ou trois yeux) pour leur permettre de prendre de la vigueur !

Dans tous les cas, l’expérience aidant, il vaut toujours mieux tailler court un rosier, qui produira plus de fleurs, sauf s’il s’agit d’un vieux rosier, car sinon, on s’expose à avoir beaucoup de tiges et de feuilles, et peu de fleurs…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s