Les clichés qui ont la vie dure dans mon métier

Faire de la communication, c’est faire de la pub quoi !

Quand on m’interroge sur le métier que j’exerce, je pense, avec le temps, que je ne sais plus vraiment comment formuler les choses. Comment en suis-je arrivée là  ?  Alors que cela fait 18 ans que je pratique la communication d’entreprise ? Alors qu’on n’a jamais autant misé, parlé, encensé, dénigré  la communication dans notre société ? Alors qu’on n’a jamais autant développé les formations aux différents métiers de la communication ces 15 dernières années ? Alors qu’on n’a jamais autant disserté sur les métiers de la communication en général  ?

Quand on annonce : je suis peintre en bâtiment ou artiste peintre, personne ne conclut par : ben peintre quoi !?

Quand on fait de la vente, on dit « je suis vendeur », quand on fait de la formation, on dit « je suis formateur », quand on a un petit commerce, on dit « je suis commerçant », quand on fabrique des sites web, on dit : « je suis développeur de sites, créateur de sites, webamaster », quand on écrit pour la presse, on dit « je suis journaliste ou… pigiste », quand on fait du marketing, on dit « je suis marketeur », quand on organise des événements, on est « organisateur d’événementiels », quand on anime des blogs, réseaux sociaux en entreprise, qu’on étudie la veille sur ces créneaux et qu’on se situe au carrefour de l’humain et des nouvelles technologies, on est community manager un nouveau métier, par exemple, etc… donc quand j’annonce : « je fais de la communication d’entreprise », je suis communicante, tout court, pas pubeuse, ni publicitaire !

Seulement voilà, la publicité reste toujours la partie immergée de cet immense iceberg qu’est la communication, en général. Le Web a bien tiré son épingle du jeu, on ne le confond pas  avec la publicité qui est la mise en scène de la marque d’une entreprise, encore qu’on tire un peu sur la ficelle (cf mon papier sur le désamour entre les relations presse et Internet). La publicité ne laisse jamais indifférente : tantôt elle amuse, tantôt elle irrite, tantôt elle rend « accro ».  Les « coups de com » ou plutôt les « coup de pub » (!) ne cessent de se multiplier, sans plus vraiment nous surprendre, nous, citoyens de base, qu’ils viennent de politiques, stars du show biz,  PDG de grandes entreprises…

Voilà pourquoi l’amalgame persistant entre communication et publicité me rend perplexe. Qu’est-ce que je fais dans mon métier ? J’explique, je fais de la pédagogie, sans cesse : j’explique les tenants et les aboutissants d’un projet d’entreprise à ses salariés ; la stratégie de développement d’une entreprise à des cibles de journalistes ;  le métier que chacun exerce au sein de son entreprise, avec sa plus-value, aux autres collaborateurs ; le profil d’un recrutement futur pour une entreprise ;  la recommandation et pourquoi on la met en place dans une société ;  les raisons d’une fusion ; du lancement d’un nouveau produit…

Un publicitaire vend, un communicant explique.

Quand on m’interrogera sur mon métier, je dirai : « je fais de la pédagogie ! » Et si on me répond : « C’est à dire ? », je rétorquerai : « Et bien, de la com’ quoi ! »

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les clichés qui ont la vie dure dans mon métier »

  1. Bonsoir Laurence,
    Ton billet me fait sourire parce qu’il évoque aussi chez moi plein de choses vécues. Face aux gens qui ne comprennent pas, je crois que je n’essaie plus vraiment d’expliquer. D’ailleurs, j’ai le net sentiment aujourd’hui que ce qui intéresse le plus des gens que je rencontre pour la première fois et avec lesquels je parle « métier » est le fait que j’exerce le mien en freelance.
    As-tu aussi déjà rencontré des gens qui « croient savoir » ce qu’est le métier de communicant ? Il y a quelques années, alors que j’exerçais en entreprise, dans un grand bureau à côté de celui du PDG (parfois, la localisation du bureau est + importante pour les salariés que la fonction de la personne qui l’occupe ;-)) j’ai vu entrer dans mon bureau une jeune ingénieur de 25/26 ans, qui m’a lancé « je voudrais faire ton métier ! » « Ah bon ? Et pourquoi ? » Et je l’ai entendue enchaîner sur le fait qu’ingénieur en informatique c’est nul, les programmes, les applications, le code, le chef de projet, les clients… tout y est passé en quelques minutes qui se sont conclues par « tu vois, ce n’est pas pour moi ! Donc, comme j’ai la tchache (sic !), je vais me renseigner sur les équivalences pour faire un master en communication ».
    Elle a filé sans attendre ma tentative de réponse « communiquer, ce n’est pas seulement blablater »…
    Je ne sais pas ce qu’elle fait aujourd’hui 😉

  2. Hello Isabelle,
    Ah ! La tchache ! Et tout est dit… Merci pour rappel, j’avais effectivement oublié la fameuse tchache !
    Autre anecdote qui va un peu dans le sens de celle que tu viens de raconter : quand j’étais comme toi, salariée au 3ème étage (l’étage de la direction) à deux pas du bureau du DRH et du DG 😉 (certains clichés ont la vie dure, décidément… mais ma fiche de paie ne s’en est jamais trouvée gonflée, elle, pour autant !), et que je dérushais sur un Betacam SP avec le logiciel AVID sur mon MAC les 4 semaines d’étapes du Tour de France, pour en extraire les meilleurs moments où l’on voyait bien les coureurs Cofidis en action (et en faire un film mémoire pour l’équipe cycliste, les collaborateurs, les actionnaires, bref !), des collègues passaient dans mon bureau en m’apostrophant : « Ah, c’est cool la com’ ! On regarde la télé ! »
    Tu imagines la quantité de travail que cela représentait de se taper 4 semaines d’étapes à raison de 6 heures de dérushage d’images par jour… J’aurais préféré à cette époque me plonger dans quelques statistiques clients… Et je l’ai fait pendant 4 ans !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s