Avoir le geste vert au supermarché, un casse tête !

Nous sommes sans cesse culpabilisés comme citoyen sur notre façon de consommer.  Mais on nous impose un environnement et une façon de consommer.

Alors, arrêtons de nous considérer comme de mauvais élèves en matière d’attitude éco citoyenne.

Nous faisons comme nous pouvons, non pas comme nous voulons ! Je tombe régulièrement sur des papiers traitants du sujet dans différents magazines (surtout féminins), et sincèrement, il faut du cran pour ne pas voir rouge ! On se demande si les rédacteurs des articles ont déjà fait leurs courses au supermarché ! Le lieu anti éco citoyen par nature !

La semaine dernière, en rangeant les courses dans les sacs recyclables de mon caddie lors du passage en caisse,  je me rends compte, une fois de plus, que je n’ai pas assez de sacs pour le contenu de mes courses ! Ah là là !  Comment ai-je fait mon compte encore une fois ? Tant pis, j’entasserai dans le coffre de la voiture !

Voilà, la voiture, le mot est lâché ! Déjà pour avoir le geste vert, l’attitude éco citoyenne, il faudrait pouvoir aller au supermarché soit à pied, soit en bus, soit en métro ! Quand on regarde où sont situés les supermarchés en zones commerciales, en dehors des centres villes, s’étalant sur des kilomètres uniquement accessibles en voiture (pas de bus, pas de métro), toute cette politique et ces discours sur les gestes verts ou éco-citoyens me laissent perplexe ! Et finissent par être agaçants, honnêtement. C’est une façon de ne pas regarder la réalité en face.

De retour à la maison, je déballe mes courses et me voilà au milieu d’une pyramide de conditionnements, des boites, du plastique transparent ou de couleur, du film plastique, merci le pétrole !

Quand est-ce qu’on va réellement s’y mettre en France, à aider le citoyen à avoir le geste vert au supermarché ? Comme en Allemagne, ou en Autriche, où l’on propose à la sortie des supermarchés des plateformes de recueil des emballages dont nous n’avons que faire à la maison !

Et ne parlons pas des achats sur Internet ! C’est encore pire, j’ai bien l’impression… On vous livre 20 cartons, un article ou deux maximum par cartons. Même les packs d’eau sont dans les cartons ! Allez hop ! Un pack dans un grand carton ! Et comme vous en avez commandés quatre, qu’à cela ne tienne, quatre grands cartons pour le prix de quatre packs ! Après, à vous de vous débarrasser des cartons qui sont des suremballages produits…

J’ai souvent le sentiment que  les habitudes honnêtes prises pour éviter de trop polluer sont ruinées à chaque passage par la case supermarché. Pourtant, je suis comme tout le monde, je choisis des labels Vert pour les produits nettoyants (souvent les plus chers !), brûle dans la cheminée ce qui peut servir à allumer le feu, hiver comme été, dépose le verre, le papier, les journaux, les magazines, vieux vêtements, piles, vieux appareils électriques, cartouches d’encre etc… dans les déchèteries, bennes ou lieux appropriés, sans compter les déchets verts du jardin !

Mais voilà, au supermarché… impossible d’échapper au conditionnement marketing de notre société, impossible d’échapper à notre culture société… Des industries et des emplois en dépendent. A moins de ne s’approvisionner exclusivement qu’en hard discount… et encore… ou mieux,  de faire comme Candide, cultiver son jardin, au premier sens du mot.

Publicités

3 réflexions au sujet de « Avoir le geste vert au supermarché, un casse tête ! »

  1. Et si le super marché n’était que l’invention commerciale qui nous a fait croire qu’on pouvait acheter toujours moins cher ?
    Pas facile de revenir à la logique du prix ! Nous serions nous appauvris au point de penser qu’un produit fabriqué industriellement, packagé et blisté, devient plus accessible qu’un produit fabriqué par notre ami-voisin-professionnel consciencieux ?
    Nous avons engagé le combat du toujours moins cher alors que nous avions le choix du toujours meilleur.
    Le chemin sera forcément plus long… mais nous devrons l’emprunter, ne serait ce que par les arguments souvent martelés par ceux qui nous en ont écartés !
    A nous de remettre nos logiques en ordre et de considérer qu’un jus d’orange n’a rien à voir avec un concentré délayé à l’eau et qu’un produit artisanal n’a rien à voir avec un objet fabriqué à l’autre bout du monde par l’enfant qui a faim.

  2. Bonjour Jean Michel et bienvenu sur ce blog.
    Comme vous l’avez constaté, je me suis placée, dans mon exemple, côté consommateur de grande surface, puisque tel est le modèle type aujourd’hui, même si d’autres voies sont explorées depuis l’avènement du développement durable. Et c’est une bonne chose.
    Je dénonce une certaine forme d’hypocrisie de notre société à nous considérer d’un côté comme une vache à lait, et de l’autre, comme des consommateurs pollueurs !

    1. Vous avez raison de souligner cette ambigüité que nous avons du mal à dépasser et par rapport à laquelle, sans doute, nous essayons de nous donner bonne conscience en évoquant la santé de la planète. Et la nôtre alors ?
      Nos propositions de Communication Transversale ®, notamment lorsque nous accompagnons Super U de Saint-Jean-de-Monts dans sa démarche anniversaire qui consiste à apporter un peu de sensibilité dans sa démarche, met à jour de nouvelles relations entre le système, les clients et les collaborateurs du magasin. Son directeur a parfaitement compris que la proximité et la fidélisation des clients passaient plus par la qualité de ces relations que par les sempiternels discours tantôt moralisateurs, tantôt culpabilisants.
      Voir notre blog http://elihomme.over-blog
      Merci Laurence de nourrir cet échange car il nous semble qu’il fait l’actualité et qu’en tant que professionnels de la communication nous sommes plus au service de la qualité des relations entre les gens qu’à celui du relais des arguments « bulldozers » des machineries économiques…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s