Métier communicant : le bel été des stagiaires !

Stage en communication ultra vitaminé !
Stages en communication ultra vitaminés !

Depuis un mois, je vois tomber dans mes alertes mails pléthore d’offres aux libellés familiers : Community Manager, Assistant marketing, Assistant éditorial, Assistant chef de projet, Assistant e-marketing, Assistant RP… Que se passe-t-il ? C’est l’été. Le temps des stagiaires. Et avec lui, un métier dont les offres sont plutôt bien cachées en Touraine, se met en scène : celui de communicant. Communicant au sens large, englobant les métiers de l’édition, d’Internet, de l’événementiel, des Relations Presse, des réseaux sociaux… On dirait que la Touraine se réveille dans ce domaine, à l’image des châteaux magnifiques qu’elle abrite, qui dévoilent leur charme avec le chant des cigales.

Des « assistants » à la mode de Bretagne…

Depuis quelques étés,  je constate cette vigueur retrouvée pour la communication en Touraine à cette période de l’année. Naturellement ce phénomène existe partout en France, mais ici il est assez symptomatique ! La plupart des missions proposées sont assez consistantes, et à mon avis, loin d’être réservées à des communicants débutants. Qualifiés « Assistants », ces postes mériteraient davantage le nom de « Chefs de projet ». Qu’on en juge plutôt.

Je prends trois exemples récents au hasard et je lis. Pour cette grande enseigne immobilière, le Community Manager est rattaché directement à la Directrice du service, en lien direct avec le responsable recrutement. Le positionnement en lui-même ne fait pas de doute sur l’étendue des responsabilités confiées. Ce stagiaire aura pour mission de mettre en place une stratégie de recrutement sur les réseaux sociaux. Rien que ça !  « Animation et alimentation du contenu des sites et réseaux sociaux – Veille permanente et contrôle de l’e-répuation de l’entreprise – Contrôle du respect de l’éthique – Création d’une communauté entre les collaborateurs présents sur les réseaux sociaux ».

Pour une autre grande structure, on confie à un assistant en contrat d’apprentissage une mission de chef de projet avec, je cite : « élaboration et mise en œuvre d’opérations de communication (brief, sélection et recommandation, suivi, bilan) – Coordination d’interlocuteurs internes et externes – Rédaction de supports de communication – Veille presse, animation réseaux sociaux, – Suivi du planning et du budget -Analyses stratégiques, bilans ». Ici le terme « stratégique » est carrément employé.

Pour une autre structure, plus humble, on recherche un stagiaire assistant chef de projet Web qui devra « lancer des campagnes de communication, assurer la création graphique, les sites web… maîtriser l’anglais car la structure réalise certains événementiels à l’étranger. » N’en jetez plus ! L’entreprise affiche le deal : « l’objectif de ce stage sera de vous rendre autonome pour vous préparer à être opérationnel et polyvalent lors de votre premier emploi. »  On le serait à moins avec une telle mission !

Ah, si j’étais stagiaire !

Si je suis stagiaire, je suis rassuré de me voir proposer une vraie mission, et pas seulement un emploi de gratte papier où je regarde les mouches voler. Peut être vais-je tiquer sur la rémunération (80% du SMIC dans les meilleurs cas) pour un job qui apparaît comme celui d’un cadre en entreprise. Et puis, même pas ! J’ai besoin de me former. Comme professionnel, je m’étonne de voir confier des missions à dimension nettement stratégiques à un communicant débutant, même nanti d’un BAC+4 ou +5 (loin de moi l’idée de remettre en cause la qualité des formations) ! Je n’ai pas modifié une seule ligne de ces annonces. On pourrait reprendre le même libellé pour des offres à destination de communicants expérimentés ou séniors (j’espère ne pas avoir dit un gros mot !). Alors, que penser ? Mission gonflée pour appâter ou véritable emploi caché sous les doux traits d’un stage d’été ? Ah, si j’étais stagiaire…

 

Publicités

Une réflexion au sujet de « Métier communicant : le bel été des stagiaires ! »

  1. Eh oui Laurence, les stagiaires sont de la main d’œuvre et de la matière grise low cost… ça ne vaut vraiment pas la peine de s’en priver! Ce n’est pas comme si il y avait des personnes réellement compétentes et expérimentées disponibles sur le marché… Ah oui mais non, pardon, il faudrait les payer trop cher! Les missions des communicants ont donc tellement peu d’importance dans ces entreprises??

    C’est marrant, il me revient la mésaventure du prestigieux festival de Montreux (bon, c’est en Suisse…), qui cette année a vu son « stagiaire » graphiste prendre la photo du petit Grégory pour en faire une magnifique affiche pour les enfants… Oups! Est-ce qu’un graphiste expérimenté aurait été chercher des photos dans Google images..?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s