L’art de peindre

Décidée à terminer la peinture du garde-corps de la terrasse du haut, dans le jardin, j’ai repris les pinceaux hier. J’avais oublié que peindre des barreaux à forme octogonale était aussi pénible…  Le bruissement de la petite vie sur cette terrasse, le chant des oiseaux, le butinement des abeilles, Châtaigne, la petite chèvre, et Pablo, le petit âne du voisin, me tiennent compagnie… L’air de la campagne à la ville en fait…

photo-6

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s