« Do It Yourself », libérez votre créativité… et votre porte-monnaie !

« Libérez votre créativité ! » Derrière un slogan aguicheur déroulé au fil des pages de ces catalogues, revues ou magazines que nous feuilletons affalés dans notre canapé, ne se cache plus depuis de nombreuses années le fameux tools-498202_640« Do It Yourself ». C’est sympa, le « Do It Yourself », si et seulement si nous sommes des as du bricolage. Et encore… Car l’affaire peut vite tourner au cauchemar ou à la prise de tête, avouons-le. J’en ai encore fait l’expérience récemment, et comme je n’étais pas la seule, cela m’a rassurée ! Le client achète (moins cher ?) et se débrouille pour le reste en somme.

Nous ne proposons pas le montage

Il m’est déjà arrivé de renoncer à acheter un meuble qui me plaisait parce qu’il était vendu en kit et qu’il fallait « le monter soi-même » selon renseignement pris auprès du vendeur… « Nous ne proposons pas le montage »… Evidemment, question idiote ! Cela m’agace prodigieusement aujourd’hui d’oublier le sens du service au client. Les entreprises pourraient au moins l’envisager ! Et si moi je veux bien payer un peu plus pour que ce soit monté chez moi, c’est mon droit ? Quand j’étais plus jeune, je passais un certain temps à tournicoter le plan du fabricant traduit dans un français approximatif, avec ses schémas réduits à portion congrue. Je n’ai jamais compris d’ailleurs pourquoi les fabricants étaient aussi avares en explication de montage puisqu’il faut justement monter… soi-même ! Je me tordais volontiers le poignet ou un petit doigt, me faisais quelques beaux bleus en réceptionnant mal une plaque d’agglo bien lourde sur le pied ou la jambe… Une fois le meuble monté, je me suis souvent retrouvée avec une ou deux pièces non utilisées en surplus … Vingt ans après, ces petits meubles tiennent encore debout… Mystère…

Investir dans l’outillage dernière génération…

Il vous faut la panoplie parfaite, qui coûte chère, du petit bricoleur, avec des outils indispensables pour mener à bien votre mission, à défaut de quoi vous êtes stoppé malgré vous en cours de montage, ou pire, avant le montage lui même… En vrac, j’ai nommé la perceuse visseuse, vos petits muscles n’arrivant à venir à bout du serrage qui devrait se faire avec le petit doigt selon la notice du fabricant (pensez au KI, la force vient du mental !), la ponceuse, le jeu de clés BTR ou de clés plates, clés à fourche, clés à pipe, clés à molette… ou encore les pointes, clous à tête plate, tête homme, torsadé, les boulons à tête ronde, tête hexagonale, les tiges filetées, le tournevis plat ou cruciforme, les chevilles placo ou pas, enfin que sais-je… Tiens en citant tout ceci, je me rends compte que je commence à avoir du background dans le domaine 😉

… mais il y a toujours un jeu manquant !

Même avec l’héritage de la quincaillerie de mon père stockée dans la buanderie quand j’étais ado – pourtant lui qui n’était absolument pas bricoleur écoutait volontiers le chant des sirènes des années 80, qui imposaient déjà de s’encombrer d’outils de toute sorte – dont certains éléments sont encore dans leur emballage d’origine (!), ajouté au mien datant de feu ma vie en appartement, il manque toujours… le bon outil ! Et vous savez quoi ? Pour aligner tout ça dans mon garage, j’ai investi dans une étagère à outils, justement, que j’ai montée moi-même, évidemment ! Et la dernière fois qu’il a fallu intervenir sur le serrage d’un boulon d’une baie vitrée à la maison qui montrait des signes de faiblesse, j’ai pu courir dans une enseigne de Do It Yourself pour acquérir le fameux jeu de clés  BTR sans qui la vie du bricoleur est vide de sens, sans sel, et sans objet ! Le jeu manquait au tableau !

Côté déco, c’est pas mal non plus !

Le Do It Yourself côté déco réserve aussi son lot de surprise ! Pochoirs sur tous supports, luminaires à faire soi-même, commode ou table de chevet en carton, vaisselle peinte, pèle mêle photos, miroir de salle de bain, collages de coquillage sur contre plaqué, gravure de verre, peinture sur soie, bougies à faire soi-même….. La panoplie est longue et les tickets de caisse des magasins spécialisés dans les fournitures aussi ! Ca paraît toujours un jeu enfantin sur le papier glacé du magazine, et en fait, à moins d’être un artiste aguerri, c’est quand même toujours, en termes de résultat, un peu décevant, voire un parcours du combattant pour ceux qui n’ont pas de dons particuliers… Je les plains.

« Vous pouvez faire tout vous même, Nous pouvons aussi vous aider »

Apparemment, cette grande enseigne suédoise qui affiche ce slogan que chacun a reconnu a enfin compris le topo. Evidemment le tableau des tarifs est assez dissuasif pour les petits meubles, mais elle a le mérite d’exister. Et en prime, on vous explique que vous pouvez acheter, dans ladite enseigne, le kit du parfait bricoleur, pour monter vous-même les meubles vendus par l’enseigne. Apparemment, ici, on commence à se préoccuper du vrai service client. Et cela fait des émules, les enseignes de grande distribution proposent également le service sur leur site de vente en ligne.

Il aura fallu près de 30 années pour se rendre compte que c’est « chacun son métier » !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s