L’art de peindre

Décidée à terminer la peinture du garde-corps de la terrasse du haut, dans le jardin, j’ai repris les pinceaux hier. J’avais oublié que peindre des barreaux à forme octogonale était aussi pénible…  Le bruissement de la petite vie sur cette terrasse, le chant des oiseaux, le butinement des abeilles, Châtaigne, la petite chèvre, et Pablo, le petit âne du voisin, me tiennent compagnie… L’air de la campagne à la ville en fait…

photo-6

 

Première star du jardin ce printemps

La patience et la persévérance paient toujours avec la nature. On en peut pas en dire autant des autres domaines de la vie… Les plans de pivoine que j’avais plantés l’année dernière n’avaient rien donné. Cette année, je vois de jolis bourgeons et de belles promesses… Ma première pivoine, ici, dans mon jardin en Touraine, vient de pointer le nez, entre hier et aujourd’hui… Le début d’une longue série ?

premiere.pivoine.st.cyr.

 

pivoine.8.mai.

Vénus en signe : Le coeur a ses raisons que la raison ignore*

Symbole de l'harmonie, de la beauté, de l’art d’aimer, de la sensualité, Vénus domine deux signes astrologiques. Le Taureau, où elle apparaît voluptueuse ; la Balance, où elle exerce son pouvoir romantique.  © soup studio - Fotolia.com
Symbole de l’harmonie, de la beauté, de l’art d’aimer, de la sensualité, Vénus domine deux signes astrologiques. Le Taureau, où elle apparaît voluptueuse ; la Balance, où elle exerce son pouvoir romantique.
© soup studio – Fotolia.com

Bon, pour se faire plaisir en astrologie, ça fait un « bye », voici un petit tour d’horizon de la signification de Vénus en signe, à une semaine de la Saint Valentin ! Un article que j’ai écrit pour TourangL magazine N°33, dédié à l’amour en ce mois de février, un magazine gratuit

diffusé à Tours et en agglomération.

Continuer la lecture de Vénus en signe : Le coeur a ses raisons que la raison ignore*

Il faut vous former ma bonne dame !

Indépendants, nous sommes la cible inlassable des offres commerciales en tous genres...  © davis - Fotolia.com
Indépendants, nous sommes la cible inlassable des offres commerciales en tous genres…
© davis – Fotolia.com

Oui ! Pour 17 500 euros, vous avez droit au master formation diplômant manquant sur votre CV. Dynamisez votre parcours professionnel pour « tenter » de vous démarquer sur un marché de l’emploi où même les loups se mangent entre eux. A ce tarif là, j’imagine bien optimiser mon parcours. Encore que si vous voulez mon avis, par les temps qui courent, je n’y crois pas… J’ai relu le chiffre trois fois, je ne me trompe pas. Le problème n’est pas tant le montant, mais plutôt la façon de faire : balancer des annonces commerciales sur les réseaux sociaux professionnels sans s’intéresser un minimum au statut de la cible. C’est fatiguant.

Freelance, cible inlassable des offres commerciales professionnelles… Continuer la lecture de Il faut vous former ma bonne dame !

Coup de balai sur janvier 2014 !

tarot.roue.de.la.fortune
Jeu de tarot : Jane Lyle – Illustration Olivier Burston – La roue de la fortune.

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais pour ma part, j’ai connu un mois de janvier véritablement pénible, sur tous les fronts ! Il est terminé, et j’en suis fort aise. La tempête a sévi cette nuit, et ce matin, le soleil nous accueille. D’habitude je déteste voir arriver le mois de février, le milieu de l’hiver, mais cette année, je dis merci au temps qui passe !

Janvier 2014 : c’était le mois du grand ménage et du grand déballage, malgré moi, mais tout compte fait salutaire. Sur le plan personnel malheureusement, ce n’est pas parce qu’on n’en parle jamais sur nos blogs respectifs que les problèmes n’existent pas et qu’ils ne nous pompent pas une énergie démentielle. Sur le plan professionnel, quand on avance au carré et qu’on nous répond par des bulles. C’est la nouvelle façon de faire en France depuis une certaine crise économique et qui plus est, en province. Sur le plan associatif, quand un Président, qui a une trop haute idée de lui-même, donc incapable de la moindre compassion pour l’investissement d’une bénévole qui a duré plus d’un an, oublie qu’il n’a rien à en exiger et ferme une porte grossièrement. Ce point noir là, il m’est resté au travers de la gorge. Mais qui sème le vent, récolte la tempête ! Je n’aimais pas les clients « associations », je persiste et je signe. Je ne serai jamais plus bénévole pour une association, à moins que cette association, ce soit moi qui la crée !

En ce 1er février, je sors la Roue de la Fortune, au sens propre comme au sens figuré. La voie du renouvellement en marche… Ouf !