L’art de peindre

Décidée à terminer la peinture du garde-corps de la terrasse du haut, dans le jardin, j’ai repris les pinceaux hier. J’avais oublié que peindre des barreaux à forme octogonale était aussi pénible…  Le bruissement de la petite vie sur cette terrasse, le chant des oiseaux, le butinement des abeilles, Châtaigne, la petite chèvre, et Pablo, le petit âne du voisin, me tiennent compagnie… L’air de la campagne à la ville en fait…

photo-6

 

Première star du jardin ce printemps

La patience et la persévérance paient toujours avec la nature. On en peut pas en dire autant des autres domaines de la vie… Les plans de pivoine que j’avais plantés l’année dernière n’avaient rien donné. Cette année, je vois de jolis bourgeons et de belles promesses… Ma première pivoine, ici, dans mon jardin en Touraine, vient de pointer le nez, entre hier et aujourd’hui… Le début d’une longue série ?

premiere.pivoine.st.cyr.

 

pivoine.8.mai.

Vénus en signe : Le coeur a ses raisons que la raison ignore*

Symbole de l'harmonie, de la beauté, de l’art d’aimer, de la sensualité, Vénus domine deux signes astrologiques. Le Taureau, où elle apparaît voluptueuse ; la Balance, où elle exerce son pouvoir romantique.  © soup studio - Fotolia.com
Symbole de l’harmonie, de la beauté, de l’art d’aimer, de la sensualité, Vénus domine deux signes astrologiques. Le Taureau, où elle apparaît voluptueuse ; la Balance, où elle exerce son pouvoir romantique.
© soup studio – Fotolia.com

Bon, pour se faire plaisir en astrologie, ça fait un « bye », voici un petit tour d’horizon de la signification de Vénus en signe, à une semaine de la Saint Valentin ! Un article que j’ai écrit pour TourangL magazine N°33, dédié à l’amour en ce mois de février, un magazine gratuit

diffusé à Tours et en agglomération.

Continuer la lecture de Vénus en signe : Le coeur a ses raisons que la raison ignore*

Il faut vous former ma bonne dame !

Indépendants, nous sommes la cible inlassable des offres commerciales en tous genres...  © davis - Fotolia.com
Indépendants, nous sommes la cible inlassable des offres commerciales en tous genres…
© davis – Fotolia.com

Oui ! Pour 17 500 euros, vous avez droit au master formation diplômant manquant sur votre CV. Dynamisez votre parcours professionnel pour « tenter » de vous démarquer sur un marché de l’emploi où même les loups se mangent entre eux. A ce tarif là, j’imagine bien optimiser mon parcours. Encore que si vous voulez mon avis, par les temps qui courent, je n’y crois pas… J’ai relu le chiffre trois fois, je ne me trompe pas. Le problème n’est pas tant le montant, mais plutôt la façon de faire : balancer des annonces commerciales sur les réseaux sociaux professionnels sans s’intéresser un minimum au statut de la cible. C’est fatiguant.

Freelance, cible inlassable des offres commerciales professionnelles… Continuer la lecture de Il faut vous former ma bonne dame !

Comment les français utilisent-ils les réseaux sociaux en 2014 ?

Dans son communiqué presse en date du 17 décembre 2013, l’Observatoire des Réseaux Sociaux* de l’Ifop (#ifoprezosocio) annonce que Facebook, YouTube et Twitter forment « encore le podium des réseaux sociaux les plus connus par les internautes Français », pour l’année. Mais ce trio est un peu l’arbre qui cache la forêt. Toujours selon Ifop, 70% des internautes Français connaissent les réseaux tels que Skype, Google+, Dailymotion, Copains d’avant, Deezer, Spotify, Instagram, LinkedIn, Tumblr. En termes d’utilisation, l’Observatoire met en avant un taux d’inscription toujours élevé sur les réseaux, mais une activité moins axée sur le partage de la vie privée ou les opinions personnelles. Les internautes entreraient-ils dans une phase de maturité de l’utilisation des réseaux sociaux ?

Les Français s’inscrivent toujours autant sur les réseaux sociaux

schema.evolution.inscription.reseaux.sociaux.2013.france
Evolution de l’inscription sur les Réseaux Sociaux – Source : Observatoire des Réseaux Sociaux 2013. #IFOPREZOSOCIO. Publication Ifop.

Selon l’Observatoire des Réseaux Sociaux de l’Ifop, Facebook concentre toujours le plus grand nombre d’inscription, avec +9 points par rapport à 2012, date de la dernière étude réalisée par l’organisme, et 63% d’inscrits. En seconde position, on retrouve Skype, avec 47% d’inscrits, nouveau venu dans le classement, et enfin, Copains d’avant, qui occupe toujours la 3ème place, avec 36% d’inscrits. Google+, avec 32% d’inscrits, se rapproche de la 3ème place, et connaît une progression de +11 points sur la période considérée.

Par catégorie de population, ce sont les femmes qui sont prioritairement inscrites sur Facebook, 66%, contre 60% pour les hommes, de même que sur Copains d’avant, (39% contre 33% pour les hommes). Les hommes sont majoritaires sur Skype (50% contre 44% des femmes) et Google+ (38% d’hommes contre 27% de femmes). C’est la tranche des 18-24 ans qui est la plus présente sur Facebook (83%), Skype (63%), Google+ (40%), Youtube (56%), Deezer (43%), Twitter (31%).

Continuer la lecture de Comment les français utilisent-ils les réseaux sociaux en 2014 ?

Chercheurs d’emploi : le silence des recruteurs n’est plus d’or !

candidat a l'emploiOpinionway pour JobaProximité a réalisé une enquête* en janvier 2014 auprès des chercheurs d’emploi pour définir les attentes et obstacles auxquels ces derniers sont confrontés dans leur quête du « Graal salarié ». Les résultats mettent en avant un problème de communication manifeste avec les structures recruteuses.

Près des trois quarts des candidatures restent sans réponse

53% des candidats (salariés ou au chômage) ont rarement ou jamais de réponse à leur candidature. Ils sont 56 % à partir de la tranche 35-49 ans et 57% au delà. Selon le statut, 52% des indépendants ne reçoivent aucune réponse, 51% des salariés, 72 % des demandeurs d’emploi (ceux là même qui sont dans la plus grande nécessité d’une réponse au vu de leur statut face à l’emploi). Quand on les interroge sur les raisons de ce silence, les candidats répondent à 78% que c’est parce que les recruteurs ne répondent qu’aux candidatures qui les intéressent (ce taux monte à 80% en province). Pire, à 70 % que c’est parce que « Ca ne les intéresse pas » et que ça n’a pas d’importance pour eux. Seuls 27% des sondés estiment que les entreprises n’ont pas les moyens nécessaires pour traiter l’ensemble des candidatures.

Pourtant, 89% des sondés estiment qu’il est important de recevoir une réponse, lorsqu’un recruteur refuse une candidature, pour expliquer son choix. Pourquoi ? Pour « mieux comprendre ce qui fait défaut à son profil et s’améliorer », à 79% des répondants ! Pour « s’améliorer dans sa recherche d’emploi » à 62%, « par respect pour le temps que j’ai consacré à ma candidature » à 41%.

Continuer la lecture de Chercheurs d’emploi : le silence des recruteurs n’est plus d’or !