Communication interne : vers un « profond désir de considération humaine* »

La Communication Interne, c’est un métier dont on a besoin, maintenant.

L’institut Viavoice vient de  le mettre en évidence en janvier 2010, dans un sondage d’opinion très intéressant sur le sujet, pour  HEC, « Réussir », Le Figaro, France Inter et France 24. Un sondage qui sonne le glas des désidératas des cadres  : « Au cœur de la crise, des cadres en mal d’humain ».

Un des enseignements principal de ce sondage, selon l’analyse de François Miquet-Marty, directeur de la société d’études et de conseil Viavoice, est celui du « profond désir de considération » des cadres du secteur privé, préoccupation supérieure à celle de la rémunération.  A la question « en 2010, que faudrait-il améliorer en priorité, dans l’entreprise dans laquelle vous travaillez ?« , la réponse est sans appel  : « Des éléments relevant de la communication (à 44%) et en priorité la communication interne : 31%, laquelle concerne directement les salariés dans l’entreprise.
Viennent ensuite les aspects relationnels, en 2ème position à 39% :  «la considération et le respect : 12%», « les relations avec les clients : 15%», «l’ambiance : 9%», «les relations avec les  fournisseurs : 3%»

Selon cet institut, « les cadres aspireraient à un monde qui revienne à l’essentiel et privilégie les valeurs humaines sur l’argent. »

* propos repris de l’étude d’opinion réalisée par l’institut Viavoice.

Interviews effectuées du 19 au 31 décembre 2009,par téléphone.
Échantillon de 403 personnes, représentatif de la population des cadres résidant en France métropolitaine.
Représentativité assurée par la méthode des quotas appliquée aux critères suivants :sexe, âge, statut d’activité
Représentativité assurée par laméthode des quotas appliquée aux critères suivants :sexe, âge, statut d’activité
(salarié du secteur public ou du secteur privé).

Source et résultats détaillés au format PDF sur : www.institut-viavoice.com